Initialisation

CFAF
Chez Stéphanie LANG
11, rue du Golf

42390 VILLARS

06 52 46 24 44

Retour a l'accueilLe CFAF sur le terrainAccédez aux forums

Zooplus
 

 

FAQ - Questions préliminaires sur le furet

Questions préliminaires sur le furet

   Le furet est-il un animal sauvage ?

   A quelle classification appartient le furet ?

   Pourquoi le furet est-il un bon animal de compagnie ?

   Quels sont les inconvénients du furet ?

   Quelle est l’espérance de vie d’un furet ?

   Comment voit un furet ?

   Pourquoi le furet sent-il si fort ?

   Peut-on être allergique au poil du furet ?

   Si on envisage d'adopter un furet en ayant déjà des enfants, quelles précautions faut-il prendre ?

   Est-ce une bonne idée d’offrir un furet à un enfant ?

   Le furet est-il un animal qui peut convenir à tous les enfants ?

   La famille va s’agrandir, peut-on garder son furet même en présence d’un nourrisson ?

   Le furet peut-il s’entendre avec tous les animaux ?

   Quelles questions essentielles dois-je me poser avant d’adopter un furet ?


Le furet est-il un animal sauvage ?

    Le furet est un animal domestique élevé par l’homme depuis 2000 ans et non un animal exotique comme on tend à le classer. C’est un carnivore strict et non pas un rongeur, les animaleries ont souvent tendance à faire l’amalgame.
    Le furet est le cousin des putois, hermines, belettes, loutres, mouffettes, blaireaux, visons et martes appartenant tous à la famille des mustélidés.

haut de page


A quelle classification appartient le furet ?

    Classe Mammifère
    Ordre Carnivores
    Famille Mustélidés
    Genre Mustela
    Espèce Putorius
    Sous-espèce Furo

haut de page


Pourquoi le furet est-il un bon animal de compagnie ?

    Tout d’abord il faut bien noter que le furet est un animal de compagnie très particulier. Il est essentiel de bien se renseigner avant de succomber devant son petit museau attendrissant. Malgré ce que pourrait prétendre un vendeur mal formé, le furet est très différent du lapin, cobaye, ou petit rongeur.
    Entre ses longues périodes de sommeil, le furet est très actif. Il a besoin de se défouler et ne peut se satisfaire d’une existence en cage.
    Les furets sont très joueurs et conservent cet esprit du jeu tout au long de leur vie. Les voir jouer se révèle très amusant et ils deviennent souvent des compagnons passionnants. Ils sont aussi très curieux (parfois trop) et extrêmement déterminés dans ce qu’ils font : ils essaieront inlassablement d’arriver à leurs fins même si vous les réprimandez.
    Le furet s’adapte parfaitement à la vie en appartement et n’a pas besoin de longues promenades à l’extérieur comme l’exige le chien. Il a par contre absolument besoin de 2 à 3 heures de liberté par jour afin de jouer, d’explorer…
    Il tisse des liens affectifs très forts avec son propriétaire (mais pour certains furets cela peut prendre du temps) et demande beaucoup d’attention et de disponibilité. Vous devrez quotidiennement jouer avec lui, et après s’être dépensé, il se prêtera volontiers à une séance de câlins.
    Le furet est un carnivore strict au transit intestinal très court. Vous devez donc lui laisser nourriture et eau à volonté. Même si son comportement est proche de celui du chaton, il est encore à distinguer de celui du chat ou du chien.

haut de page


Quels sont les inconvénients du furet ?

    Attention le furet n’est pas un animal parfait, il a des défauts :
      - Il n’est pas instinctivement propre et ne le deviendra peut-être jamais. Il vous faudra être très persévérant pour espérer lui apprendre à utiliser sa litière en dehors de sa cage.
      - Il nécessite beaucoup plus d’attention qu’un chien ou un chat. On peut le comparer à un jeune enfant. Il adore se faufiler partout, voler des petits objets qui sont à sa portée, a une fâcheuse tendance à gratter (plantes, lino mal fixé, etc.). Il faut donc prendre le temps d’aménager son intérieur de façon à protéger ses biens et son furet, qui par ses péripéties peut se fourrer dans des situations dangereuses.
      - Il demande plus d’entretien qu’un chat : il faut nettoyer sa cage, ses linges, sa litière.
      - Il dort beaucoup (16 à 18 heures par cycles répartis sur 24 heures) jusqu’à atteindre, en phase de sommeil paradoxal, un état impressionnant, proche du «coma ». Il n’est donc pas toujours disponible et ne répondra pas systématiquement à vos attentes de jeu. Inversement, il se réveillera, s’activera, se nourrira plusieurs fois dans la nuit.
      - La plupart des furets ne subissent pas « l’appel du dehors ». Très casanier, un furet se satisfera parfaitement d’une vie entière dans votre appartement.
      - Il dégage une forte odeur corporelle bien spécifique qui, quoi que vous prétendent animaliers ou vétérinaires, ne sera absolument pas atténuée par l’ablation des glandes anales. (voir ci-dessous : « Pourquoi le furet sent-il si fort ? »)

haut de page


Quelle est l’espérance de vie d’un furet ?

    Un furet en bonne santé, dont on s’est bien occupé, accident mis à part, vit entre 8 et 10 ans. Certains furets atteignent parfois l’âge de 12 ans. Les furets américains ont souvent une durée de vie inférieure, entre 5 et 8 huit ans. Les causes sont variables : forte consanguinité favorisant l’apparition de diverses maladies, stérilisation précoce, éclairage artificiel en élevage…

haut de page


Comment voit un furet ?

    Comme ses cousins sauvages, le furet a une vision très adaptée à l’obscurité des terriers. Ses petits yeux sont « étudiés pour ». L’instinct de prédation est déclenché quand « la proie » est très proche. < div>Autant dire que si vous ne bougez pas, il peut avoir du mal à vous voir il est complètement myope.
    Alors forcément, à la différence du chien ou du chat, pourvus d’une vue plus fine, lui ne voit guère plus loin que le bout de son nez, ce qui altère son sens de l’orientation. Voila pourquoi, un furet échappé dans un lieu inconnu aura toute la peine du monde à revenir au point de départ.
    Test simple : on reconnaît un animal adapté à la vision nocturne en pointant une lampe électrique sur lui la nuit. Ses yeux « s’éclairent » ! La moindre source de lumière est donc captée et multipliée.
    Bref, le furet doit compter davantage sur son sens de l’odorat et ses facultés auditives pour s’orienter. Note : le furet distinguerait la couleur rouge mais il est sensible aux motifs rayés également.

haut de page


Pourquoi le furet sent-il si fort ?

    Les furets, comme tous les animaux, ont une odeur très particulière (surtout les mâles non castrés matures).
    La peau du furet possède de nombreuses glandes sébacées produisant une substance huileuse qui rend la peau grasse et le poil jaunâtre. Ces glandes sont responsables de la forte odeur musquée et sont beaucoup plus actives chez les sujets non stérilisés (surtout pendant la période de reproduction) car leur fonctionnement est activé par les hormones sexuelles. Cette odeur est donc nettement atténuée après une stérilisation.
    Les furets possèdent également deux glandes bien développées, situées de part et d’autre de l’anus, cachées sous la peau : les glandes anales. Elles sécrètent un liquide très odorant, et sont utilisées ponctuellement lorsque le furet a peur, a mal ou se sent menacé. Les déglandages restent exceptionnels, et l’odeur disparaît très vite. Celle-ci est très volatile et ne persiste pas sur le furet.
    Ces glandes ne sont pas responsables de l’odeur particulière du furet et il n’est donc pas nécessaire d’imposer leur ablation (interdite sauf indication médicale depuis mai 2004), car cela le prive d’un moyen de communication et de défense.

haut de page


Peut-on être allergique au poil du furet ?

    Comme à tout animal, on peut être allergique au furet. Donc pour le savoir, il faut rencontrer un furet (une rencontre d’une heure ne suffira pas à déclencher d’éventuelles allergies. Le mieux reste de partager son environnement quelques heures voire plus quand cela est possible). Une allergie peut vous faire éternuer, avoir de l’asthme, ou provoquer une réaction cutanée particulière (eczéma facial, sur le cou, creux des bras, etc.).
    Il est possible d’être allergique à d’autres animaux (chiens, chats…) sans l’être pour autant au furet, et réciproquement.
    Ce n’est jamais aux poils que l’on est allergique, mais à la salive qui l’imprègne (toilette de l’animal), et surtout l’urine.
    Le meilleur des tests en cas de symptômes similaires, est de vous priver du contact de l’animal une semaine pour constater une disparition éventuelle des symptômes allergiques. Si par la suite sa réintroduction dans votre environnement est suivie d’une réapparition des symptômes, vous pourrez alors constater que vous êtes allergique à votre petite bête, et il n’y a malheureusement pas encore pas de moyens de désensibilisation pour le furet. La stérilisation de l’animal peut toutefois diminuer le caractère allergène, parfois de manière impressionnante.

haut de page


Si on envisage d'adopter un furet en ayant déjà des enfants, quelles précautions faut-il prendre ?

    Le furet peut être un excellent compagnon pour les enfants. Cependant, il est nécessaire de toujours surveiller de près les interactions entre les deux protagonistes afin d’apprendre à l’enfant à bien se comporter avec l’animal. Les enfants en bas âge ne seraient pas capables de se défendre si le furet les mordaient, et pourraient le blesser en le manipulant de manière inadéquate.
    Le comportement du furet en période de jeux (sautillement, posture de lutte) peut effrayer l’enfant. Sa tendance à jouer un peu violemment peut également entraîner une réaction plus vive de la part du furet. Il s’agit donc de montrer à l’enfant comment réagir face au furet, de lui fixer des règles simples pour que sa conduite n’entraîne pas d’incidents fâcheux.
    Il doit prendre conscience que le furet ne doit pas être traité comme un jouet mais comme une créature vivante, sensible.

haut de page


Est-ce une bonne idée d’offrir un furet à un enfant ?

    La première question à se poser en tant que parents c’est : « est-ce que le furet est un animal qui nous plait ? » En effet, un furet arrivant dans une famille doit avant tout plaire aux parents car cet animal va vivre une dizaine d'années.
    Rappelons que cet animal réclame du temps et des soins particuliers (entretien de la cage, soins des oreilles, coupe de griffe, bains…), qu’une femelle devra impérativement être stérilisée (risque mortel si les chaleurs se prolongent dans le temps) et qu’un mâle s’il reste entier porte une odeur très forte une fois arrivé à maturité. Cela implique donc un budget en plus de la cage à acheter ou à confectionner, la nourriture de bonne gamme (achetée en animalerie ou chez un vétérinaire), etc.
    Un furet ne peut être laissé en cage et devra être sorti plusieurs fois par jour, ce qui obligera un réaménagement de votre intérieur pour éviter toute dégradation ou accident...
    Les parents devront enfin prendre le relais quand l’enfant ne sera pas à la maison (vacances scolaires...). Aussi, il est conseillé aux parents d'en discuter avec lui afin de le mettre en garde. Pour cette raison, il est important de laisser un temps entre la demande de l'enfant et l'acquisition de l'animal.
    En effet, il n'est pas rare qu'un enfant craque pour un furet vu la veille en animalerie, le réclame pendant quelques semaines et passe à autre chose. Alors ne cédez pas à la tentation et réfléchissez très sérieusement à vos motivations. Encore trop nombreux sont les parents qui craquent et doivent assumer un animal aux exigences prononcées. A l'instar du chien le furet a en effet besoin de beaucoup d'attention.

haut de page


Le furet est-il un animal qui peut convenir à tous les enfants ?

    Si vous décidez d'offrir un furet à votre enfant et si vous voulez que la cohabitation furet/enfant fonctionne, vous devrez vous assurer que celui-ci est assez responsable, calme, attentionné, prudent et patient.
    Demandez-vous également si vous êtes prêt à le surveiller et l’aider pour l’entretien et les soins. Si cela n’est pas le cas, optez plutôt pour un rongeur en cage.
    Vous devrez également l'informer des rythmes de veille et de sommeil de son compagnon, sur ses besoins et son alimentation… Un enfant trop jeune et turbulent risquerait de blesser l’animal. C'est pourquoi, il est fortement déconseillé d'offrir cet animal à un enfant avant 10-12 ans.
    Pendant le temps de l’amusement, le jeune furet a tendance à mordiller et il faudra suffisamment de calme et de caractère à l'enfant pour s'imposer face à son furet afin que ne s'établisse pas entre eux un climat de méfiance.
    D'une manière générale, les propriétaires de furets qui ont des enfants ne rencontrent pas de problèmes pourvu que l'enfant soit sensibilisé à la vie auprès d'un furet. S'il apprend à respecter l'animal, il n'est pas à craindre d'accidents.
    Les adultes devront toujours superviser les interactions entre le petit mustélidé et l'enfant dans un premier temps jusqu'à ce qu'ils apprennent à se reconnaître et s'apprivoiser mutuellement. Il en va de même qu'avec un chien ou un chat. Si vous n'inculquez pas les rudiments du respect de la vie animale à votre enfant, vous risquez également l'accident (morsure), un furet n'étant pas plus patient qu'un chat quand on lui tire les poils.

haut de page


La famille va s’agrandir, peut-on garder son furet même en présence d’un nourrisson ?

    Il est très normal que des parents se demandent si adopter ou garder un furet est une bonne idée quand arrive un bébé dans la famille. « Mon furet dévorera t-il mon bébé pendant son sommeil ? »
    Garder un furet en présence d'un nourrisson n'est évidemment pas sans risque et de la même façon qu'on évitera de laisser un chien ou un chat seul avec un nourrisson, on évitera aussi de confier un bébé aux bons soins d'un furet, simple question de bon sens.
    L'important est de ne pas changer les habitudes de l'animal et lui consacrer encore le temps qui lui est nécessaire pour son équilibre.
    Les sorties se feront sous surveillance et on évitera évidemment de présenter le bout du nez de l'enfant au furet. Un nouveau né intrigue nos animaux domestiques parce qu'il porte une odeur bien particulière, celle du lait maternel, ils gesticulent, crient, pleurent, gazouillent… Alors même si vous pensez avoir le furet le plus sympa, soyez prudent et vigilant à chaque instant.

haut de page


Le furet peut-il s’entendre avec tous les animaux ?

    On peut faire cohabiter les furets avec les autres carnivores sans problème majeur, il faut seulement s'assurer que les deux s'entendent bien avant de les laisser sans surveillance.
    Il est vivement recommandé de ne pas faire cohabiter des rongeurs (hamsters, chinchillas, etc.) ou autres petits animaux (lapins, volatiles, etc.) avec les furets : en effet, ces derniers sont les cousins de prédateurs naturels et risquent de ne jouer qu'une fois avec ces proies potentielles?. Le furet est d’ailleurs très utilisé pour la chasse au lapin.

haut de page


Quelles questions essentielles dois-je me poser avant d’adopter un furet ?

    Si vous êtes prêts à assumer toutes les contraintes liées à la possession d’un furet, demandez vous encore si :
      - Il en est de même pour les autres membres de votre famille.
      - Vos amis continueront à vous rendre visite (morsures, odeur, animal qui grimpe dans les jambes de pantalon en griffant les jambes…)
      - Vous pourrez le confier pendant vos vacances.
    Vous devez accepter d’adapter votre intérieur et votre comportement à votre furet. Les propriétaires de furets disent fréquemment qu’ils habitent chez un furet, et non le contraire.

haut de page

 

Copyright © CFAF 2005